Quelles conditions de vie dans une résidence étudiante à Paris ?

A Paris le secteur du logement étudiant commence à subir une crise assez importante. En effet, face à une demande toujours très importantes par des étudiants français comme étrangers, le manque de logement devient catastrophique et les prix des loyers augmentent dans tous les sens. Par conséquent, que deviennent les conditions de vie en résidence étudiante à Paris ?

image résidence étudiante paris

Il existe une notion générale selon laquelle les étudiants qui vivent dans des logements décents à l'intérieur ou autour de leur université ont de meilleures chances de réussir sur le plan académique. À tel point que de nombreux établissements d’enseignement supérieur à Paris et à l’étranger imposent aux étudiants de première et de dernière année de vivre sur le campus.

La performance académique est définie ici comme le niveau auquel un élève a atteint ses objectifs éducatifs. De nombreux éducateurs estiment qu'il devrait exister une proximité étroite entre le milieu de vie et le milieu d'apprentissage d'un élève afin de produire des personnes polyvalentes qui soient socialement intégrées et mentalement saines. Cependant, le manque de logements décents pour les étudiants à l'intérieur et à l'extérieur du campus signifie qu'un grand nombre d'entre eux sont livrés à eux-mêmes et doivent se contenter de tout ce qui est disponible. La population d'étudiants admis dans les universités d'ile de france et de région parisienne a connu une augmentation significative au fil des ans. Paris 8 est un bon exemple, avec une population étudiante de 58 000 personnes mais seulement 8 000 chambres avec lits disponibles. Donc, vous avez franchi le premier obstacle majeur à l’entrée dans l’un des meilleurs établissements tertiaires, mais vous devez maintenant vous soucier de votre lieu de résidence et de la qualité de votre appartement. Cette pression indue n’est pas un bon début de semestre et les locataires peuvent finir par avoir du mal à suivre leur travail scolaire en école tout en cherchant un hébergement en location adéquat dans une résidence à Paris. Les autorités compétentes ont très peu fait pour résoudre ce problème et les locataires en paient le prix fort. Il est largement admis que la disponibilité d’unités de logement décentes réduit considérablement les risques d’abandon scolaire et leur permet d’atteindre un niveau élevé à Paris et de rendement scolaire.

En dépit de cette perception commune des résidences parisiennes, il est difficile d'attribuer catégoriquement les mauvaises performances scolaires d'un étudiant à sa situation de logement à Paris et qui puis est en résidence pour diverses raisons, telles que son statut socio-économique. Toutefois à Paris, cela pourrait y contribuer dans une large mesure.

Certains des facteurs qui influencent le choix du logement d'un étudiant sont la sécurité adéquate, la disponibilité de l'électricité et de l'eau potable, des installations sanitaires et un environnement paisible, la proximité du campus et les frais d'inscription dans une résidence étudiante à Paris. Certains étudiants préfèrent rester à l'extérieur du campus pour des raisons d'intimité et de meilleures installations, mais à un prix élevé, tandis que d'autres préfèrent un studio moins cher, situé sur le campus, à proximité de leurs salles de lecture.

Bien que cette définition soit simple, elle ne donne pas une image complète de la ville de Paris. L’Organisation mondiale de la santé (1989) a recommandé que le logement soit situé dans un environnement disposant d’installations commerciales dans les résidences de Paris, sociales, religieuses, éducatives, de protection sociale et de santé adéquates. Les résidents qui ne sont pas en mesure d'utiliser pleinement ces ressources subiront beaucoup de stress. La même chose pourrait être dite pour un étudiant qui vit dans un studio médiocre dans la rue, devant partager des installations telles que des salles de bains et des cuisines pour toute la résidence, aura peu d'intimité et ne pourra pas fonctionner correctement dans un tel environnement surtout à Paris. Les mauvaises conditions de logement, en tant que facteur de stress environnemental immédiat, jouent donc un rôle central dans le bien-être psychologique des résidents

En conclusion, le manque d'installations dans les foyers pour étudiants à Paris, ou déplorables, est à son plus haut niveau et n'a pas fait l'objet d'une attention suffisante de la part des administrateurs de l'université. Vivre dans de telles conditions nuit à la santé des élèves et les empêchera d’atteindre leur plein potentiel scolaire.